La Semaine

09 octobre 2004

Les Femmes une Invention du Diable

Putain que ces musulmans intégristes font chier avec ce genre de conneries. mais qu'est que c'est que ces mecs qui pétent plus haut que leur ignorance, qu'ont ils dans la tête. Ils finissent par être aussi cons que les Américains puritains avec leur machisme merdique. Non seulement elles lavent leurs fringues pourries, leur achètent des packs de bières, lavent leurs merdes et en plus elles n'ont même pas le droit de fumer une clope, ni regarder un match de foot, ni jouer de toute manière tandis qu'ils sont au bistrot à se branler avec des dominos en fumant un joint.

Posté par Santiago à 18:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Raffarin Cocu

Raffarin dans un journal américain s'interroge, je cite (Libé du 9/10/2004), sur la capacité de l'Islam à rejoindre le lit de la laïcité. Moi je l'imagine mieux en charentaise, assis sur le bord du lit. De quoi il parle ce plouc merdeux et prétentieux ?. A croire que c'est le chic des premiers ministres à verser dans l'arrogance comme des instituteurs du ministère Ferry (Jules). Est ce qu'il s'interroge sur sa capacité à rejoindre le lit du sénat alors qu'il est chef de ce gouvernement de guignols ? Alors tout est décidé, je vais me casser parce que personne ne peut m'encadrer et que de toute façon, je suis nul mais avant tout vous allez me signer un contrat de travail et me faire mon chèque de fin de mois parce que de nos jours avec la retraite des vieux, on peut pas faire grand chose. Allez gros bourrin primate qu'on a tiré de son bled pour aller en première ligne, histoire de garder les élites parisiennes sorties de l'ENA pour aller au combat en 2007, ça y est, tu l'as ta planque.Tu peux retourner te vautrer dans le lit de ta république, fils de pute.

Posté par Santiago à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chirac veut vendre des armes à la Chine, comme c'est nouveau, c'est bon pour les emplois qu'il dit, je ne sais pas ce qu'en pense les salariés de Giat Industrie mais quand chacun rame aux limites de son découvert bancaire ce qui constitue un profit incroyable pour ses enfoirés de banquiers, on est content d'apprendre qu'une bonne guerre, c'est bon pour nous. A part ça, la guerre en Irak, un peu plus de 200 milliards de dollars dépensés en guns, bullets, missiles.... surement qu'avec tout ce pognon, on aurait pas pu faire quelque chose de bien plus utile. Mais le Chirac, il s'en fout, il voulait pas y aller, il préfère vendre des guns et des bullets et des missiles à un million d'euros le bout. Quelle jouissance de balancer un missile à 1 million d'euros en pensant à l'emploi, l'économie, le retour aux 39 heures et aux connards qui se le prennent dans la tête.

Posté par Santiago à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]